Histoire

Petit historique du Compagnonnage

Nous retrouvons les premières traces écrites de l’existence du compagnonnage au XIIéme siècle, après le concile de Troyes. A ses débuts, le compagnonnage s’adressait uniquement aux métiers du bois, de la pierre et du fer. A partir du XIVème siècle, il s’ouvre à d’autres métiers manuels. A partir du XVIème siècle, les sociétés compagnonniques mettent en place un système de contre-pouvoir précurseur du syndicalisme, le compagnonnage s’emploie alors à assurer accueil et embauche à tous ces membres.

En proie à une crise d’identité très profonde au XIXème siècle, face à l’avènement du machinisme et la révolution industrielle, le compagnonnage aborde le XXème siècle plus serein, trouvant une place privilégiée dans l’espace de la formation professionnelle.



Mentions légales